Continuez la lecture...

« Le Manteau ». Nikolaï Gogol octobre 6, 2019 – Publié dans Littérosa

Traduction de Xavier Marmier dans Au bord de la Néva, Paris, Michel Lévy Frères. Dans une administration russe… mieux vaut ne pas dire le nom de cette administration : il n’y a pas une race plus irritable, en Russie, que celle des employés de ministères, de chancelleries, de régiments, en un mot, de tout ce que l’on appelle fonctionnaires. Chacun d’eux, s’il subit quelque offense, croit que toute la corporation à laquelle il appartient…

Continuez la lecture
Continuez la lecture...

« Une brève histoire de la littérature ouzbèke ». Nijat Kazimov septembre 22, 2019 – Publié dans Littérosa

Nijat Kazimov, Co-fondateur des Éditions Kapaz et rédacteur en chef de Littérosa. Directeur de la représentantion de la littérature azerbaïdjanaise en France. Auteur du livre « Les pierres en couleurs » . Si nous parlons sur la littérature d’Asie Centrale, il est inévitable de parler sur la littérature ouzbèke. Après la création des éditions Kapaz, j’étais toujours à la recherche des littératures des pays non-connus en France ou dans les pays francophones. Cette fois-ci, nous…

Continuez la lecture
Continuez la lecture...

« La Rivière ». Émile Zola août 28, 2019 – Publié dans Littérosa

I Voici l’hiver. J’en aime les premières tristesses, douces comme des mélancolies, l’odeur forte des feuilles tombées et le frisson matinal de la rivière. Parfois, je prends ma barque, je vais m’attacher au fond du petit bras, entre les deux îles. Et là, dans cette mort sereine de l’été, je suis enfin seul, retiré du monde, pareil à un ermite des vieux âges. Ah ! que tout est loin et que tout semble petit ! Pourquoi donc…

Continuez la lecture
Continuez la lecture...

« La Salle n° 6 ». La nouvelle de Anton Tchekhov – Publié dans Littérosa

I Dans la cour de l’hôpital, perdue dans une véritable forêt de bardanes, d’orties et de chanvre sauvage, s’élève une petite annexe. Le toit en est rouillé, la cheminée à demi écroulée, l’herbe pousse sur les degrés pourris de l’entrée, et des crépissages il ne reste que des vestiges. La façade principale regarde l’hôpital, celle de derrière est tournée vers les champs, dont la sépare, grise et garnie de clous, la barrière de l’hôpital. Ces…

Continuez la lecture
Continuez la lecture...

Aragon: « Djamila est la plus belle histoire d’amour du monde » juin 15, 2019 – Publié dans Littérosa

Le roman Djamilia de Tchinguiz Aïtmatov fait partie de ces classiques que nous devrions tous avoir dans notre bibliothèque, rangé juste avant un Paul Auster. Véritable pépite publiée en 1959, il a séduit bon nombre de lecteurs, dont Louis Aragon. Cet article est une reproduction d’un article précédemment publié sur le site de Novastan, média franco allemand spécialisé sur l’Asie centrale Lorsque l’écrivain kirghiz Tchinguiz Aïtmatov publie Djamilia, il n’a pas encore 30 ans. D’emblée,…

Continuez la lecture
Kapaz

GRATUIT
VOIR