« La jeune maison d’édition strasbourgeoise Kapaz veut promouvoir la littérature du Caucase ». Article de DNA octobre 4, 2019 – Publié dans Littérosa – Tags: , ,

La jeune maison d’édition strasbourgeoise Kapaz publie une anthologie de la littérature azerbaïdjanaise.

Nijat Kazimov dirige Kapaz, maison d’édition spécialisée dans la littérature du Caucase.
Photo DNA / Laurent RÉA

Créée en 2016 sous forme d’association, Kapaz est désormais une société d’édition et publie pour la deuxième année.

Son cœur de métier est la littérature azerbaïdjanaise. Ainsi, outre les romans de différents auteurs, Kapaz publie cette année une anthologie de la littérature azerbaïdjanaise. Vingt-huit nouvelles de 28 auteurs depuis le XIXe  siècle jusqu’à aujourd’hui.

Sur les traces d’Alexandre Dumas

D’ailleurs, « la première nouvelle a été écrite en français, explique le dirigeant et cofondateur de la maison, Nijat Kazimov. Cela montre que l’un de nos auteurs écrivait très bien français ».

Il s’agit de la nouvelle Rachid Bey et Sadète Khanim, de Ismayil bey Goutgachenli. Et Nijat Kazimov de raconter comment la littérature française a été influente dans les cercles culturels de Bakou, où a d’ailleurs séjourné en son temps Alexandre Dumas. Il en a rapporté son Voyage au Caucase.

Le Caucase justement est l’ambition de la maison d’édition, qui aimerait publier une anthologie des littératures de chaque pays d’Asie centrale.

« C’est une littérature riche, diverse, qui manque en France », dit encore Nijat Kazimov, qui se réjouit d’être désormais diffusé par Hachette et de voir les livres de Kapaz intégrer le réseau des BNU.

La maison d’édition travaille avec une trentaine de bénévoles et imagine même des traductions en azerbaïdjanais d’auteurs français.

O. C.

Source: DNA

« Poésie: « Le feu du ciel ». Victor Hugo
« La scène de la philosophie ». Michel Foucault »